JO de Paris 2024 : les syndicats de police montent au créneau
JO de Paris 2024 : les syndicats de police montent au créneau
publié le 18 janvier 2024
00:00
00:00

Jusqu'à 45 000 poclieris seront mobilisés pour les JO de Paris 2024. Les syndicats de police dénoncent une surchage de travail et un manque de visibilité sur leurs missions l'été prochain.

Les policiers sont en colère. Les syndicats appellent à une journée noire ce jeudi pour protester contre la mobilisation à 100% l'été à Paris. Jusqu'à 45 000 policiers, venus de tout le territoire, seront déployés pour assurer la sécurité des Jeux olympiques. 

Seulement, les agents demandent une compensation financière, mais surtout plus de visibilité sur les modalités de ces mobilisations. Ils n'ont pas été consultés sur la question, et c'est tout le problème selon Sylvain André, porte-parole départemental du syndicat Alliance Police, qui était à notre antenne.

"On attend effectivement une prise de position concernant le droit aux congés. Parce qu'à l'heure d'aujourd'hui, on nous annonce, sur la période du 24 juillet au 11 août, un taux de présence à 100%. Mais dans quelle mesure ça va être pris en compte ? [...] on n'a aucun retour concernant ces mesures et aucune instruction n'a été donnée"

À ce jour, le ministère de l’Intérieur a promis de débloquer 500 millions d’euros, sans plus de détails. 

DJ
Photo Unsplash