HIGH-TECH : l'hémoglobine d'un ver utilisé pour un pansement révolutionnaire
HIGH-TECH : l'hémoglobine d'un ver utilisé pour un pansement révolutionnaire
, 20 décembre 2023
00:00
00:00

Un laboratoire breton a mis au point un pansement qui permet une cicatrisation plus rapide et qui régénère la peau. Le procédé a permis de sauver la vie d'un grand brûlé au CHU de Nantes l'été dernier.

Une entreprise Morlaisienne, Hemarina, a mis au point un pansement révolutionnaire. Il se présente sous la forme d'un gel, conçu à base du sang d'un ver marin. Sa particularité, c'est qu'il est très oxygéné et que cela aide grandement à la guérison selon Franck Zal, le fondateur du laboratoire.

"Dans l'arénicole, il y a une hémoglobine, c'est la protéine qui va transporter l'oxygène de l'extérieur, au sein des cellules [...]. Votre corps a besoin d'oxygène pour son métabolisme et donc en fait, ce qu'on fait, c'est qu'on amène cette réserve d'oxygène sur la plaie qui va diffuser une très grande quantité d'oxygène mais dans des conditions physiologiques pour permettre la division cellulaire et la cicatrisation, ce pansement est extrêmement efficace."

Le pansement a notamment servi l'été dernier à sauver la vie d'un grand brûlé pris en charge au CHU de Nantes que l'on disait condamné. Le malheureux, victime d'une explosion sur son navire, était brûlé sur 85% du corps. Grâce au pansement, la cicatrisation a pu reprendre et même bien plus rapidement que la normale. En trois semaines seulement contre cinq en temps normal. Il va pouvoir passer les fêtes en famille.

Qui plus est, le gel laisse ensuite place à une peau neuve au lieu d'une importante cicatrice. 

À ce stade, le pansement n'a pas encore été autorisé à la commercialisation. Une dizaine de personnes a déjà pu en bénéficier.

Daniel Jacomella
Photo Unsplash